WidgetAvisVerifies
Sélection de la page
Quels sont les impacts de la directive sur les produits du tabac sur les cigarettes électroniques et les e-liquides ?

Quels sont les impacts de la directive sur les produits du tabac sur les cigarettes électroniques et les e-liquides ?

La directive sur les produits du tabac (2014/40/UE) entrée en vigueur en mai 2014 a radicalement changé le paysage de l’industrie de la vape dans l’Union Européenne. Un nouveau terme est entré dans le vocabulaire de l’industrie de la vape, car tout le monde devait s’assurer que leur vape était conforme à la Directive des Produits du Tabac.

Cet article est rédigé à titre informatif et n’a pas pour objectif de contourner la réglementation en vigueur

Mais qu’est-ce que la DPT : Directive sur les Produits du Tabac ?

La directive sur les produits du tabac est une directive de l’Union européenne qui limite la vente et la commercialisation du tabac et des produits dérivés du tabac dans l’UE. La DPT a été créée à l’origine en 2001, mais a été révisée en 2014 pour inclure les cigarettes électroniques.

Après son adoption, chaque État membre de l’UE devait transposer les exigences de la DPT dans sa propre législation avant le 20 mai 2016. Après cela, la plupart des pays ont accordé aux détaillants une période d’un an pour vendre leurs produits non conformes à la DPT.

Chaque pays de l’UE ayant essentiellement sa propre interprétation de la DPT, il est assez compliqué de comprendre toutes les réglementations. Mais il existe un certain nombre de réglementations relatives aux vape tanks (clearomiseurs) et aux e-liquides qui s’appliquent dans tous les pays de l’UE et concernent toutes les vapoteurs. Et comme c’est le cas pour la plupart des réglementations précipitées, il existe des lacunes qui facilitent les choses pour les entreprises et les clients.

Vous voulez savoir si votre clearomiseur et votre e-liquide sont conformes à la directive sur les Produits du Tabac ? Alors lisez la suite.

Vape tanks, clearomiseur conformes à la Directive sur les Produits du Tabac ?

La directive DPT stipule :

  1. La capacité maximale d’une cigarette électronique, d’une cartouche à usage unique ou d’un réservoir ne doit pas dépasser 2 ml
  2. Les vape tanks devraient être vendus avec un encadré de mise en garde contre la nicotine

Si vous êtes un fan des sub ohm Tank à mailles multiples, la règle de la capacité de 2 ml signifie probablement que vous devez emporter une bouteille de recharge lorsque vous quittez la maison. Si cette réglementation n’est pas très appliquée dans certains pays de l’UE, dans d’autres, il est impossible de trouver un réservoir de plus grande capacité dans un magasin de vape.

Lacunes de la DPT relatives aux vape tanks, clearomiseurs

Certaines entreprises sortent des kits de rechange qui augmentent la capacité de leurs tanks. Il s’agit généralement d’achats séparés, car l’inclusion de ces kits dans l’emballage d’origine irait à l’encontre de l’objectif de la règle.

D’autres entreprises ont essayé une solution encore plus simple. En ajoutant simplement un joint en silicone à l’intérieur d’un réservoir, elles ont pu réduire sa capacité à 2 ml. L’utilisateur peut facilement retirer la pièce de silicium et récupérer les millilitres perdus en quelques secondes.

Un autre moyen de contourner la réglementation des capacités consiste à passer des commandes à l’étranger. Il est peu probable que les douaniers ouvrent tous les paquets qui arrivent de Chine dans l’UE et vérifier la capacité de chaque réservoir.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une faille, il est bon de savoir que les RDA (Rebuildable Dripper Atomizer) ou Dripper ne sont pas soumis à la limite de 2 ml.

E-liquide conforme à la directive DPT

Les fabricants de e-liquides (liquides électroniques) doivent suivre les règles suivantes pour que leurs e-liquides soient conformes à la DPT :

  • La capacité des bouteilles ne doit pas dépasser 10 ml
  • La teneur en nicotine ne doit pas dépasser 20 mg/mL
  • Les bouteilles doivent être munies de bouchons à l’épreuve des enfants et de becs limitant le débit du e-liquide
  • Les bouteilles doivent être munies d’étiquettes de mise en garde contre la nicotine
  • Les boîtes de liquides électroniques doivent comporter des avertissements et des brochures d’information
  • Les deux premières règles sont les plus pertinentes pour les clients, car elles limitent tous les e-liquides à des bouteilles de 10 ml et à une teneur en nicotine de 20 mg/mL.

Lacunes de la DPT relatives aux e-liquides

Certains vapoteurs ont acheté du e-liquide avec une constance de nicotine plus élevée avant l’entrée en vigueur de la DPT, mais le e-liquide finit par perdre sa saveur et sa puissance. D’autres ont eu recours à des commandes de e-liquides en dehors de l’UE, mais c’est très risqué car la plupart des entreprises qui vendent des produits non conformes à la DPT aux clients de l’UE pratiquent des modèles commerciaux douteux.

Il est plus facile de contourner la limite des 10 ml. Les fabricants de liquides électroniques ont commencé à produire des “shortfills” sans nicotine, composés de concentrés d’arômes, de PG et, dans certains cas, de VG. Il suffit au client d’ajouter de la VG et du PG dans le rapport qu’il préfère, ainsi que de la nicotine, qui se présente sous la forme de bouteilles de 10 ml de nicotine de base conformes à la DPT (ou “booster de nicotine“, comme on les appelle couramment).

Une autre solution consiste à fabriquer son propre e-liquide. Les bouteilles vides, les concentrés d’arômes, les VG et PG ne sont pas (et ne peuvent généralement pas être) réglementés par la DPT. Il suffit de se procurer des doses de nicotine, une balance et des gants, et pour être prêt à commencer à créer des recettes étonnantes de DIY E-liquide.

De plus en plus d’entreprises d e-liquide premium ont commencé à publier leurs recettes e-liquides sous forme de concentré (appelées “one-shots” ou “flavor-shots”). Ces recettes se présentent généralement dans des bouteilles de 10 ou 30 ml contenant des mélanges de PG et de concentré de saveur. Il suffit de prendre une bouteille, de mélanger votre one-shot au pourcentage recommandé avec les doses de nicotine requises, la VG et la PG, de les laisser infuser un moment et vous obtenez votre propre e-liquide premium fait maison.

Autres questions pour les fabricants de cigarette électronique et de e-liquides

Les restrictions ci-dessus sont celles qui ont un impact direct sur les vapoteurs, mais il existe des réglementations supplémentaires qui concernent les fabricants. Les changements les plus importants pour les entreprises de l’industrie de la vape sont les suivants :

  • Notification de six mois pour les nouveaux produits : Toutes les entreprises doivent notifier les organismes de réglementation de leur pays six mois avant d’être autorisées à vendre un nouveau produit. Cette règle n’est pas appliquée dans de nombreux pays, mais elle a sans aucun doute ralenti l’innovation dans l’industrie de la vape et réduit le nombre de produits disponibles pour les vapoteurs lorsqu’elle a été mise en œuvre
  • Tests d’émission pour les e-liquides : C’est un casse-tête pour les fabricants mais peut en fait être une bonne chose pour les consommateurs. C’est cher, mais cela a permis d’instaurer une certaine confiance dans la qualité du ejuice et a beaucoup contribué à combattre l’argument vide de sens du “nous ne savons pas ce qu’il contient”.
  • Restrictions en matière de publicité : Dans de nombreux pays, la publicité à la télévision et à la radio n’est pas autorisée, et les annonces dans les journaux, les offres de placement de produits et les promotions en ligne ou sur les médias sociaux sont également interdites

 

🧴 E-LIQUIDE PAS CHER A PARTIR DE 1,99€ 🧴

🧴 E-LIQUIDE PAS CHER A PARTIR DE 1,99€ 🧴

🎁 E-liquide pas cher pour cigarette électronique. E-liquide à partir de 1,99€ 🎁

Votre Panier