Eliquide DIY, Eliquide pas cher en ligne

Le CBD et addiction : tout ce que vous avez toujours voulu savoir

CBD et addictions
5/5 - (1 vote)

Le CBD ne crée pas de dépendance. Cependant, comme le CBD est associé au cannabis, certains penseront qu’il peut créer une dépendance. Mais de nombreuses études à petite échelle n’ont démontré aucun potentiel d’abus ou de dépendance chez l’homme.

Bien que d’autres recherches soient nécessaires pour bien comprendre comment le CBD interagit avec le corps humain, l’Organisation mondiale de la santé a également constaté qu’il ne crée pas de dépendance.

Chez l’homme, le CBD ne présente aucun effet indiquant un potentiel d’abus ou de dépendance. Qu’il s’agisse d’un format d’eliquides au CBD ou d’autre supports de CBD.

 

Effets secondaires du CBD existent-ils en cas d’addiction

Les données actuelles suggèrent que l’utilisation du CBD n’entraîne pas de dépendance et que cette substance peut avoir un certain nombre d’avantages pour la santé et peu de contre-indications. Cependant, il est également important d’être conscient que le CBD a des effets secondaires potentiels.

Voici quelques-uns des effets secondaires qui peuvent survenir lors de la consommation de CBD :

  • Anxiété
  • Changements d’appétit
  • Vertiges
  • Interactions médicamenteuses
  • Somnolence
  • Sécheresse de la bouche
  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Changements d’humeur
  • Nausées

Les recherches indiquent que le CBD est généralement bien toléré jusqu’à des dosages de CBD d’environ 600 mg et jusqu’à 1500 mg. Cependant, il est souvent difficile de déterminer la quantité de CBD que vous prenez réellement. Selon une étude, 43 % des produits à base de CBD disponibles dans le commerce contiennent beaucoup plus de cannabidiol que ce qui est indiqué.

Certains chercheurs préviennent que le CBD pourraient représenter des risques chez certaines personnes. Dans certaines études, l’utilisation d’Epidiolex (médicament) a été liée à des problèmes de foie et à des interactions médicamenteuses.

Si ces problèmes peuvent être gérés lors de la prise d’un médicament prescrit sous la surveillance d’un médecin, le CBD auto-administré pourrait avoir les mêmes effets nocifs, d’autant plus qu’il peut être difficile de déterminer la quantité de CBD que contiennent réellement de nombreux produits.

Les produits à base de CBD peuvent également contenir des niveaux de THC plus élevés que ceux indiqués sur l’étiquette.

 

Vidéo sur le Cannabidiol et le risque d’addiction

 

Que dit la recherche sur les effets d’addiction du CBD ?

Une étude a été menée en 2011 pour examiner la sécurité et les effets secondaires du cannabidiol. Les chercheurs ont constaté que même des doses quotidiennes importantes semblent être bien tolérées par les humains. Dans l’ensemble, ils ont conclu : « Le CBD contrôlé peut être sûr chez les humains et les animaux ».

La puissance du cannabis fait référence à la concentration de tétrahydrocannabinol (THC) dans le cannabis – la principale substance psychoactive qu’il contient. Des études récentes ont révélé que la concentration de THC dans le cannabis a considérablement augmenté au fil du temps, ce qui signifie que le cannabis utilisé aujourd’hui est généralement beaucoup plus fort qu’auparavant.

Une nouvelle étude, publiée dans The Lancet Psychiatry, suggère que les personnes qui consomment du cannabis à forte concentration sont plus susceptibles de développer une dépendance que celles qui utilisent des produits à faible concentration. Elle suggère également que les personnes qui consomment du cannabis très puissant sont plus susceptibles de souffrir de troubles psychotiques, comme la schizophrénie.

Ces résultats peuvent contribuer à expliquer pourquoi davantage de personnes ont été traitées pour des problèmes liés au cannabis au cours des dernières années. Les données de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies montrent une augmentation de 76 % des personnes entrant en traitement pour une dépendance au cannabis au cours de la dernière décennie.

Sur la base de ces nouveaux résultats, il faut encourager les directives et les politiques de santé publique visant à rendre la consommation de cannabis plus sûre.

Le chercheur  Kat Petrilli, du département de psychologie de l’université de Bath, commente : « Notre examen systématique a révélé que les personnes qui consomment du cannabis à forte concentration pourraient être exposées à des risques accrus de dépendance et de psychose par rapport aux personnes qui consomment des produits du cannabis à concentration plus faible. »

« Ces résultats sont importants dans le contexte de la réduction des risques, qui vise à minimiser les conséquences négatives associées à la consommation de drogues. Si le niveau de consommation le plus sûr pour le cannabis est bien sûr le “non-consommation”, il est important de reconnaître qu’un nombre important de personnes à travers le monde consomment régulièrement du cannabis et de s’assurer qu’elles peuvent prendre des décisions éclairées qui pourraient réduire les éventuels méfaits associés à cette consommation »

Les auteurs soulignent que les stratégies visant à rendre la consommation de cannabis plus sûre pourraient inspirer la manière dont la drogue est réglementée au niveau international. L’usage récréatif du cannabis reste illégal en France, mais les produits à base de cannabis sont désormais légalement vendus à des fins récréatives si ils n’incluent pas de THC .

Malgré des preuves anecdotiques de liens entre le cannabis et l’anxiété et la dépression, les auteurs notent que les liens entre la puissance du cannabis et d’autres problèmes de santé mentale ne sont pas clairs.

D’autres études ont été menée dans lesquelles des mesures régulières de CBD ont été prises par voie orale et les effets ont été comparés à ceux du cannabis illégal.

Ces études ont directement examiné les propriétés toxicomanogènes du CBD, des centaines d’autres ont été menées en utilisant des quantités quotidiennes régulières sans effets nocifs ou toxicomanogènes significatifs. Par conséquent, il est généralement admis que le CBD ne crée pas de dépendance et qu’il aide même à réduire la dépendance à d’autres substances comme les drogues.

 

Le CBD pourrait il réduire l’addiction aux drogues ?

Certaines données suggèrent que le CBD pourrait être utile pour traiter la toxicomanie et les comportements addictifs. Par exemple, bien que les recherches soient encore rares et préliminaires, des études ont révélé que le CBD est prometteur dans le traitement de la dépendance à la cocaïne et à la méthamphétamine.

Une recherche de 2015 des données précliniques et cliniques disponibles a révélé que le CBD avait des propriétés thérapeutiques dans le traitement de la dépendance à la cocaïne, aux opioïdes et aux psychostimulants. Des données indiquent également qu’il pourrait avoir des avantages dans le traitement de la dépendance au tabac et au cannabis         .

Une étude de 2019 a révélé que le cannabidiol pourrait aider à réduire les envies de drogue, la paranoïa, l’impulsivité et les symptômes de sevrage associés à la dépendance au crack.

 

Pourquoi le CBD ne rend pas addictif?

Bien que la raison pour laquelle le CBD ne crée pas de dépendance ne soit pas complètement claire, certains scientifiques pensent que cela pourrait être lié à la façon dont il interagit avec votre système nerveux. Le CBD ne se lie pas directement aux récepteurs chimiques de vos cellules et de vos tissus, mais il influence le comportement des enzymes situées près des récepteurs.

D’autres substances qui se lient directement présentent certaines formes de dépendance. Il est possible que seules les substances capables de le faire aient le potentiel de développer des symptômes de dépendance.

Le rôle du THC dans les produits CBD et son effet addictif

Le THC est une autre substance que l’on trouve dans les plantes de cannabis ; il est susceptible de provoquer une dépendance chez les consommateurs. La plupart des produits CBD contiennent des traces de THC. Malgré les mentions « sans THC » et « zéro THC », la plupart des fabricants sont incapables de l’éliminer complètement de l’extrait de chanvre utilisé dans la production de CBD. Même les tests de laboratoire ne peuvent détecter les substances que jusqu’à un certain point, donc si aucun THC n’est détecté, il est probable qu’il soit encore présent à l’état de traces.

Pendant la culture et la fabrication, de nombreuses mesures sont prises pour réduire la teneur en THC des produits CBD. Au moment où un produit est prêt à être vendu, il doit contenir moins de 0,2% de THC pour être légal. Non seulement les faibles niveaux de THC sont considérés comme non intoxicants et non addictifs, mais ils peuvent également interagir avec le CBD et jouer un rôle dans ses effets bénéfiques.

La théorie de l’effet d’entourage indique que la prise de CBD à côté d’autres substances comme les cannabinoïdes ou les terpènes peut renforcer son impact. Dans certaines études, lorsqu’il était pris avec d’autres cannabinoïdes, notamment le THC, les scientifiques ont pu augmenter la puissance de ses résultats au-delà de ceux obtenus avec le CBD pur.

Si j’arrête de prendre du CBD, vais-je avoir une addiction?

Le CBD interagit avec votre corps d’une manière qui vous est propre, mais il n’a jamais été observé qu’il produisait une dépendance ou un manque.

Pour découvrir les expériences de vrais consommateurs, nous avons contacté les clients et revendeurs de CBD. Nous leur avons demandé s’ils avaient déjà ressenti un manque ou des effets négatifs après avoir arrêté de consommer régulièrement du CBD :

Emilie, consommatrice de CDB Greeneo : La sensation de calme après une longue journée peut me manquer, mais l’arrêt de la consommation n’entraîne aucun effet négatif.

Hakim, client CBD chez Eliquide-diy.fr: Non, pour être honnête, je n’en ai pas eu. La plus longue période que j’ai passée sans CBD est d’environ 4 mois, heureusement ce n’était pas une période particulièrement stressante de ma vie donc je n’ai pas senti que j’en avais autant besoin mais je n’ai certainement pas ressenti d’effets secondaires après avoir arrêté.

Pas de risque d’addiction : Quels seraient les bienfaits du cannabidiol pour votre santé ?

Le CBD a été vanté pour une grande variété de problèmes de santé, mais les preuves scientifiques les plus solides concernent son efficacité dans le traitement de certains des syndromes épileptiques infantiles les plus cruels, tels que le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox-Gastaut (LGS), qui ne répondent généralement pas aux médicaments antiépileptiques.

Dans de nombreuses études, le CBD a permis de réduire le nombre de crises et, dans certains cas, de les arrêter complètement. Epidiolex, qui contient du CBD, est le premier médicament dérivé du cannabis approuvé par la FDA pour ces pathologies.

Des études sur les animaux, ainsi que des rapports personnels ou des recherches sur les humains, suggèrent que le CBD peut également aider :

  1. Anxiété – Des études et des essais cliniques explorent le rapport commun selon lequel le CBD peut réduire l’anxiété.
  2. L’insomnie – Des études suggèrent que le CBD peut aider à s’endormir et à rester endormi.
  3. La douleur chronique. D’autres études humaines sont nécessaires pour étayer les affirmations selon lesquelles le CBD aide à contrôler la douleur. Une étude animale publiée dans le European Journal of Pain suggère que le CBD pourrait contribuer à réduire la douleur et l’inflammation dues à l’arthrite lorsqu’il est appliqué sur la peau. D’autres recherches identifient comment le CBD pourrait inhiber les douleurs inflammatoires et neuropathiques, qui sont difficiles à traiter.
  4. La toxicomanie. Le CBD peut aider à réduire les envies de tabac et d’héroïne dans certaines conditions, selon certaines recherches menées sur des humains. Des modèles animaux de dépendance suggèrent que le CBD peut également aider à réduire les envies d’alcool, de cannabis, d’opiacés et de stimulants.

Conclusion sur les effets addictifs du CBD

Le CBD est une substance végétale utile et non addictive, sans potentiel d’abus ou de dépendance. Les personnes qui en consomment régulièrement ne signalent aucune expérience de sevrage et trouvent facile d’arrêter et de reprendre une consommation régulière lorsque cela est nécessaire.

La plupart des produits à base de CBD contiennent une petite quantité de THC, mais à ces niveaux, il peut ajouter aux effets bénéfiques et ne produit pas de symptômes de dépendance.

Affichage de 1–4 sur 10 résultats

Destockage E-liquide !

0
    0
    Votre panier
      Calculate Shipping
      Appliquer le code promo