Eliquide DIY, Eliquide pas cher en ligne

Le CBD et son pouvoir anti-inflammatoire

5/5 - (7 votes)

Dans le Cannabis indica ou sativa, le Tétrahydrocannabidol (THC) n’est pas le seul principe actif qui intéresse les chercheurs pour ses vertus thérapeutiques, relaxantes ou anti-inflammatoires. Le Cannabidiol (CBD) a aussi montré des effets positifs contre l’inflammation. Et le CBD a l’avantage de ne pas être considéré comme une substance psychoactive, d’où l’intérêt croissant pour ce cannabinoïde chez les sportifs et la communauté scientifique. Les propriétés anti-inflammatoires de ce composé chimique sont-elles véridiques ? Dans quels cas pouvez-vous traiter une inflammation avec du CBD ?

Pourquoi traiter les inflammations avec le CBD ?

Depuis quelques années, la recherche scientifique a mis en évidence le rôle spécifique de certaines cellules dendritiques – absentes à l’état de repos – lors de l’apparition d’une inflammation. Ces cellules assurent deux fonctions essentielles au sein du système immunitaire, dont la plus importante consiste en l’activation de la réponse immunitaire contre les bactéries, virus et autres agents pathogènes. Elles interviennent également en cas de blessure suite à un choc, une fracture ou une entorse.

La réaction inflammatoire qu’elles induisent provoque alors un gonflement et une douleur localisée ou générale. Ce mécanisme naturel est bénéfique pour le corps. En revanche, l’inflammation peut être problématique lorsqu’elle devient chronique et qu’elle est associée à des maladies comme la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, Alzheimer, le cancer et d’autres troubles cardiaques.

La récurrence des inflammations, liées ou non à ces pathologies, nécessite généralement la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des médicaments réputés efficaces, mais dont l’utilisation à long terme et à répétition entraîne des effets secondaires indésirables. C’est pourquoi les chercheurs s’intéressent de plus en plus aux cannabinoïdes – et particulièrement le Cannabidiol – pour traiter l’inflammation chronique sous toutes ses formes. Les résultats des recherches menées depuis près d’une décennie montrent des signes encourageants quant à l’efficacité du CBD.

Les effets anti-inflammatoires du CBD vus par la science

Au prix de dizaines d’études à travers le monde, les scientifiques en sont arrivés à la conclusion que les propriétés anti-inflammatoires du Cannabidiol sont bien réelles. Que ce soit à travers une huile au CBD, un e-liquide CBD ou encore sous forme d’infusion ou de crème pour la peau, cette molécule agit de différentes façons, en fonction de l’origine et de la manifestation de la réaction inflammatoire. Ces mécanismes peuvent être classifiés en trois catégories distinctes :

  • Le CBD agit comme un inhibiteur de glutamate, l’un des principaux neurotransmetteurs du cerveau à l’origine de la douleur neuropathique.
  • Le Cannabidiol déclenche la production de cytokines anti-inflammatoires.
  • Le CBD régule la libération de cytokines pro-inflammatoires.

Ces trois types de mécanismes interagissent avec le système endocannabinoïde central du corps humain, un ensemble très vaste et très complexe capable d’activer des récepteurs neuronaux d’autres familles, du genre lipidique, par exemple. Les chercheurs fondent beaucoup d’espoir sur les études à venir portant sur l’action du CBD sur le système endocannabinoïde, une association qui ouvre la voie à de nouveaux procédés de traitement des inflammations et de plusieurs autres pathologies.

Des recherches plus poussées pour comprendre les effets anti-inflammatoires du CBD

Même si les chercheurs sont plus nombreux à reconnaître les propriétés anti-inflammatoires du CBD, ils préfèrent poursuivre leurs études afin de mieux connaître les mécanismes derrière ces bienfaits. Certes, les résultats obtenus jusqu’à maintenant mettent en évidence les effets positifs du cannabidiol contre les inflammations plus ou moins graves.

Ces études ont néanmoins besoin d’être élargies à un plus grand nombre de sujets humains. C’est la conclusion formulée par des médecins qui ont voulu confirmer l’efficacité du CBD sur les maladies inflammatoires de l’intestin lors d’un essai clinique en 2017. Avant cet essai clinique sur des patients humains, plusieurs études ont vanté les effets bénéfiques du CBD sur les maladies inflammatoires.

Une étude réalisée par des neurobiologistes de l’Institut Cajal de Madrid, en Espagne, a montré par exemple que le CBD offre une protection à long terme contre les conséquences d’une inflammation en lien avec la sclérose en plaques. En 2018, une autre étude diffusée dans la revue Neurology confirme l’existence d’une interaction entre le Cannabidiol et les récepteurs neuronaux à l’origine de la perception sensorielle, l’inflammation, la douleur et la température corporelle. Le CBD aurait la capacité de moduler le fonctionnement de ces récepteurs, en les désensibilisant.

En 2017, des expériences menées sur des rats atteints d’arthrose ont fait apparaître une réduction de l’inflammation des articulations des sujets après deux semaines de traitement local avec du CBD.

Profiter sans risque des propriétés anti-inflammatoires du CBD

Toutes ces recherches renvoient à la même conclusion : le cannabidiol réduit bel et bien les réactions inflammatoires. En revanche, la communauté scientifique cherche encore à comprendre les mécanismes exacts derrière ces propriétés bénéfiques pour l’organisme et à établir un cadre d’utilisation normalisé du CBD dans les traitements thérapeutiques.

En attendant l’issue de ces débats, des praticiens et spécialistes de la médecine douce prescrivent déjà le Cannabidiol contre les inflammations chroniques, surtout celles qui affectent les articulations. Les sportifs de haut niveau sont de plus en plus nombreux à adopter ce produit dans leur routine bien-être et santé au quotidien. Son succès est tel que l’Agence Mondiale antidopage l’a retiré de sa liste de substances prohibées depuis 2018.

Le CBD existe sous forme d’huile en application locale, de liquide de vapotage, de crème topique ou de gélules dans les boutiques spécialisées. Même si l’on ne connaît actuellement aucun effet secondaire lié au CBD à usage thérapeutique, il est toujours conseillé de consulter un médecin avant d’en consommer pour soulager une inflammation.

Affichage de 1–4 sur 10 résultats

Destockage E-liquide !

Votre Panier