0

Sous-total: 0,00


Votre panier est vide.

Apprendre à vapoter, étape par étape

Apprendre à vapoter, étape par étape

Les premiers pas du vapoteur débutant

Faire ses premiers en tant que vapoteur débutant n’est pas évident, ne serait-ce que pour sélectionner sa 1ère E-cigarettes ou faire le choix de son E-liquide. A ce propos, si vous démarrez dans la vape, nous vous invitons à jeter un oeil à notre billet sur l’histoire du vapotage. Avant de débuter, il faut savoir que le vapotage est tout un art, un art qui s’apprend facilement pour vraiment y prendre plaisir. Nous allons vous aider à vous y retrouver avec de précieux conseils pour apprendre à vapoter sans tousser, il suffit de suivre quelques règles et principes assez simples. En ce qui concerne la technique d’inhalation, vous vous êtes déjà sûrement posé les questions comme comment vapoter en inhalation indirecte ou comment vapoter en direct. Suivez le guide pour adopter dès le début les bons gestes!

Vapoter dans les règles de l’art : Les basiques

Avec le vapotage, il ne suffit pas d’allumer l’E-cigarette et d’aspirer la vapeur comme vous le feriez avec une cigarette classique. Pour apprendre à vapoter, il convient de procéder étape par étape pour ainsi éviter tout désagrément comme un dry hit ou une toux:

 

  1. Avant la 1ère utilisation de la cigarette électronique ou après avoir changé d’atomiseur ou de clearomiseur, il est indispensable d’amorcer le coton de la résistance. Il suffit de verser dessus quelques gouttes de liquide et d’attendre quelques minutes avant de vapoter pour que le coton soit bien imbibé. Cela évite au coton de brûler et de provoquer une bouffée sèche et très désagréable, communément appelé dry hit.
  2. Ensuite il faudra bien sur porter le « drip tip » à votre bouche (le drip tip est l’embout cylindrique qu’on porte à la bouche pour aspirer la vapeur) pour démarrer les aspirations. L’aspiration permet de refroidir la résistance de votre appareil et évite la surchauffe. Une bonne régulation de la Température de votre résistance permet d’éviter la formation de composés nocifs en proportion élevée ( rejetés dans la vapeur).
  3. A la différence d’une cigarette classique, avec une E-cigarette il est essentiel que l’aspiration soit bien lente et longue pour permettre au e-liquide de bien exprimer ses arômes, mais aussi pour éviter une bouffée trop importante qui fait alors tousser.
  4. Un vapoteur apprécie de voir un nuage de fumée dense. Toutefois, une fois la vapeur inhalée, évitez de conserver la vapeur trop longtemps dans vos poumons pour pouvoir en expirer une bonne quantité. À l’opposé de la fumée d’une cigarette combustible, la vapeur de l’E-cigarette a une durée de vie réduite.
  5. Pour préserver la résistance de votre atomiseur et éviter sa surchauffe, il convient d’espacer les tirages.

Produits qui pourraient vous intéresser:

Inhalation directe ou indirecte, laquelle choisir ?

L’inhalation directe et l’inhalation indirecte sont deux méthodes de tirage utilisées par les vapoteurs:

  1. L’inhalation indirecte consiste à aspirer la vapeur, qui restera quelque temps dans la bouche avant d’arriver aux poumons. L’inhalation indirecte est plus indiquée pour les vapoteurs débutants. La sensation se rapproche de la cigarette normale et permet ainsi une transition plus facile vers la cigarette électronique. Cette technique ne demande pas l’utilisation d’une résistance puissante. La vapeur produite est froide, ce qui permet de bien restituer les saveurs.
  2. Avec L’inhalation directe, la vapeur inhalée arrive directement dans les poumons, comme avec une chicha. Cette méthode de tirage est plus indiquée pour les pros de la vape qui aiment expirer de gros nuages. Cette technique demande l’utilisation d’un matériel adapté. L’E-cigarette doit être doté d’une résistance puissante et d’arrivées d’air larges. Dans ce cas, la vapeur produite est chaude, plus dense. Les saveurs sont moins intenses qu’avec l’inhalation indirecte.

 

Comment combler son besoin en nicotine grâce à la E-cigarette?

La nicotine contenue dans l’E-liquide prend plus de temps pour atteindre le cerveau que celle de la cigarette classique. La sensation de satisfaction n’est alors pas aussi rapide qu’en fumant. Pour les vapoteurs qui débutent, il est normal que le nombre de bouffées soit élevé. Ce n’est pas un soucis, l’essentiel est de respecter les étapes au moment de l’aspiration et de respecter un temps de pause suffisant entre chaque tirage. Quand vous vapotez, comme quand vous fumez, votre corps vous indiquera le plus souvent lorsque la dose de nicotine est atteinte.

 

Vapoter sans tousser, comment s’y prendre ?

Il est normal de tousser lorsque l’on arrête de fumer pour passer au vapotage. La fumée produite par la cigarette classique est en effet différente de la vapeur émise par l’E-cigarette. L’organisme est déjà habitué à la fumée de la cigarette il va donc purger les substances nocives en provoquant la toux.

Pour minimiser les risques de toux en vapotant, nous vous conseillons:

  1. D’aspirer la vapeur plus longuement et plus lentement pour ne pas inhaler d’un coup trop de vapeur ;
  2. De faire attention à la puissance de la résistance et au dosage de nicotine du liquide. Un appareil très puissant a tendance à chauffer plus rapidement le liquide. L’absorption de la nicotine sera alors plus rapide, ce qui provoquera un hit plus fort ;
  3. D’adapter le matériel à la technique de tirage. L’utilisation d’un matériel inadapté pour une inhalation directe peut faire tousser.
Votre Panier