✨ Eliquide-diy.fr ce sont des centaines d’eliquides Ă  2€ et moins ✨

Le plaisir de vapoter tourne autour de deux points essentiels : la sensation de hit et la production de vapeur. Toutefois, si chez le fumeur la production de fumĂ©e est « automatique », chez le vapoteur, ce n’est pas aussi facile. En effet, la cigarette Ă©lectronique produit uniquement de la vapeur d’eau, qui disparaĂ®t en plus en moins une minute. Si votre plaisir est de produire de gros nuages de vapeur ou si vous souhaitez vous initier au cloud chasing, il est impĂ©ratif de disposer du bon matĂ©riel, du bon e-liquide, et de trouver la bonne manière de vapoter.

Utiliser le bon matériel pour faire plus de vapeur

D’un point de vue technique, deux composants essentiels d’une e-cigarette ont une influence sur la productivitĂ© de vapeur : le clearomiseur et la batterie.

Dans le clearomiseur, deux Ă©lĂ©ments entrent en jeu : la rĂ©sistance et l’airflow. Le matĂ©riel qui permet de faire le plus de vapeur est donc Ă©quipĂ© de la plus faible rĂ©sistance, d’un maximum de flux d’air (airflow) et de la plus puissante batterie. Toutefois, une telle configuration est moins conseillĂ©e pour ceux ou celles qui ne veulent pas augmenter leur consommation de e-liquide. La durĂ©e de vie de la e-cigarette peut Ă©galement s’amoindrir. Ainsi, pour faire plus de vapeur, l’idĂ©al serait d’utiliser un clearomiseur sub ohm, entre 0,5 et 1 ohm.

Cependant, toutes les cigarettes électroniques ne sont pas destinées à être utilisées avec ce type de résistance. Les sub ohms demandent généralement du matériel spécifique.

La puissance idéale pour ce type de résistance se situe entre 10 et 30 Watts pour produire une bonne quantité de vapeur. Une faible puissance risque de ne pas chauffer assez rapidement la mèche et de réduire le cloud.

Au contraire, une trop forte puissance peut détruire le clearomiseur, voire libérer les toxines contenues dans la mèche suite à sa dégradation.

Il faut Ă©galement veiller Ă  ce que la batterie soit bien chargĂ©e pour s’assurer qu’elle donne la bonne puissance.

Certaines e-cigarettes permettent une gestion du flux d’air grâce Ă  une simple bague rotative Ă  rĂ©gler au maximum pour produire le plus de vapeur, sans incidence sur l’Ă©tat du matĂ©riel.

Un bon dosage de Glycérine végétale ou VG pour faire plus de vapeur

La base d’un e-liquide hormis les arĂ´mes est composĂ©e d’un mĂ©lange de Propylène glycol ou PG et de GlycĂ©rine vĂ©gĂ©tale ou VG. Le mĂ©lange PG/VG -exprimĂ©- en pourcentage permet Ă©galement de jauger la densitĂ© de vapeur produite au cours du vapotage.

Le Propylène glycol produit la sensation de hit et restitue le goût des arômes. La Glycérine végétale produit donc de la vapeur. Plus son taux est élevé, plus la vapeur est dense. Pour faire plus de nuages, il faut donc optimiser la dose de Glycérine végétale.

Mais est-il alors envisageable de se tourner vers les liquides 100 % VG ? De tels produits existent sĂ»rement, mais avec moins de ressentis aromatiques.  Par ailleurs, une trop forte proportion de GlycĂ©rine vĂ©gĂ©tale favorise la production d’acrolĂ©ine, pouvant crĂ©er des irriter la voie respiratoire, inhalĂ©e Ă  forte dose. Ainsi, il est conseillĂ© de se tourner vers les e-liquides 45/55 ou 50/50 pour une production de vapeur suffisante, sans dĂ©tĂ©riorer le goĂ»t des arĂ´mes tout en prĂ©servant sa santĂ©.

Nuage de fumée avec une cigarette électronique

La manière de vapoter influence la production de vapeur

Vapotez en Direct Lung Inhale (DLI) ou inhalation directe. Respirez directement le liquide sans laisser la vapeur dans la bouche, car elle passe directement dans les poumons. Vapotez à la manière d’une chicha, et respirez la vapeur comme si vous respiriez l’air. Cette technique n’est pas courante chez les fumeurs qui doivent faire beaucoup plus d’effort pour inspirer, car l’air ne transite pas facilement au travers d’une cigarette combustible. L’inhalation directe est donc plutôt réservée aux vapoteurs avertis. Les poumons stockent une plus grande quantité d’air pour que la vape restitue plus de vapeur. 

Vapotez également en Mouth to Lung Inhalation (MTL) ou inhalation indirecte. Cette dernière technique consiste à aspirer dans un premier temps la vapeur par la bouche, pour ensuite la passer faire passer ans les poumons. Cette méthode est la plus utilisée notamment chez les vapoteurs débutants.

Trouvez-vous au bon endroit pour faire plus de vapeur

Les conditions mĂ©tĂ©o et l’air ambiant ont une grande influence sur la quantitĂ© de vapeur que vous pouvez crĂ©er. Il ne faut pas non plus oublier que la cigarette Ă©lectronique produit de la vapeur d’eau. Vous aurez ainsi plus chance de produire de plus gros nuages avec votre e-cigarette dans un endroit oĂą la quantitĂ© d’eau dans l’air est moindre. Dans une pièce oĂą l’humiditĂ© est très Ă©levĂ©e, vous avez très peu de chance d’impressionner votre entourage avec vos talents de cloud chaser. Le fonctionnement du PG et du VG est tel qu’ils capturent les molĂ©cules d’eau qui seront ensuite vaporisĂ©es par l’atomiseur.

Votre Panier