5/5 - (1 vote)

Si vous envisagez d’arrêter de fumer, l’une des premières questions que vous vous posez, et c’est bien compréhensible, est : “Combien de temps sera nécessaire pour être complètement sevré du tabac ?”.

Que vous fumiez depuis très longtemps ou non, dès lors que vous aurez décidé d’arrêter, votre corps va petit à petit se sevrer des effets néfastes de la dépendance, même après des années d’addiction.

Dans cet article, nous allons tenter d’expliquer ce qui rend le tabagisme si addictif et pourquoi il est difficile d’arrêter de fumer en tentant de vous apporter une réponse sur le temps qu’il vous faudra pour stopper la cigarette. La vape a déjà aidé des millions de fumeurs dans leur sevrage tabagique, découvrez nos offres d’E-cigarettes et d’e-liquides pas cher pour arrêter de fumer tout en douceur.

 

Durée du sevrage tabagique et dépendance à la nicotine

La nicotine est le stimulant présent dans les produits du tabac, tels que les cigarettes et les cigares. Elle est classée comme une drogue qui peut affecter le fonctionnement du cerveau d’une personne. Ce qui rend la nicotine si addictive est l’effet qu’elle entraîne sur le cerveau ; elle modifie l’équilibre de deux substances chimiques dans votre cerveau, la dopamine et la noradrénaline.

Lorsque la nicotine modifie les niveaux de ces substances chimiques, votre humeur et vos niveaux de concentration sont affectés d’une manière qui produit des sentiments de plaisir, tout en réduisant les niveaux de stress et d’anxiété.
Comme ce changement se produit très rapidement lorsque l’on fume une cigarette, il est très facile pour les fumeurs de devenir dépendants de cette poussée de nicotine. Même un petit fumeur, c’est-à-dire une personne qui fume en moyenne moins de 10 cigarettes par jour, peut recevoir environ 100 doses de nicotine par jour, tous les jours. Comme vous le comprenez, le tabagisme peut être l’une des habitudes les plus addictives et difficiles à abandonner.

 

 

Lire aussi notre article sur Arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique

 

Durée du sevrage tabagique : le manque de nicotine

Nicotine sevrage tabagiqueFumer augmente le nombre de récepteurs de nicotine dans votre cerveau. Lorsque vous arrêtez de fumer, ces récepteurs continuent de s’attendre à recevoir de la nicotine, et lorsqu’ils n’en reçoivent pas, ils commencent à s’adapter. Ce processus d’ajustement est à l’origine des envies et du sevrage, et le fait de surmonter ces symptômes de sevrage est l’un des facteurs déterminants pour réussir à arrêter de fumer ou non.

 

Les effets de la nicotine sur le cerveau et le corps

Lorsqu’une personne consomme de la nicotine, elle ressent une légère et brève euphorie due à une poussée d’endorphines. La nicotine augmentant également les niveaux de dopamine dans les circuits du cerveau, vous ressentez rapidement un sentiment de détente et de sérénité.

L’exposition répétée à la nicotine modifie les parties du cerveau qui gèrent le stress, l’apprentissage et la maîtrise de soi. Ces changements rendent une personne plus susceptible de développer une dépendance. Les sensations agréables que procure la nicotine ne durent pas très longtemps.

Voici quelques-uns des symptômes que vous pouvez ressentir pendant le sevrage tabagique:

  1. Des maux de tête
  2. Des difficultés de concentration
  3. Une irritabilité et anxiété
  4. Des envies de cigarettes, de nourriture.

 

Entammer un sevrage tabagique: la nicotine et son impact sur votre santé

Lorsque vous vapotez, vous contrôlez votre dosage de nicotine que vous pouvez réguler pour le diminuer au fil du temps afin de réduire votre niveau de dépendances.

La plupart des gens associent la nicotine au cancer, mais elle ne provoque pas de cancer. En revanche, d’autres ingrédients des produits du tabac sont cancérigènes. Si le principal effet secondaire de la nicotine est la dépendance, ce produit chimique a ses propres effets secondaires potentiels.

La nicotine elle-même a toujours sa propre série d’effets nocifs, notamment des maux de tête, des crises, de l’agitation et un rythme cardiaque élevé, pour n’en citer que quelques-uns.

À faible concentration, l’exposition à la nicotine à court terme (moins de 8 heures) peut affecter le cœur et le système respiratoire. Des concentrations plus élevées peuvent provoquer une paralysie voir entraîner la mort.

Sevrage tabagique et santé

Un excès de nicotine peut-il être dangereux ?

La nicotine étant disponible en plus forte concentration dans les e-liquides, le risque d’empoisonnement à la nicotine a augmenté. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux intoxications et aux surdoses de nicotine. Des chercheurs américains ont constaté que les enfants de moins de 5 ans représentaient 51 % des rapports d’exposition aux e-cigarettes entre 2010 et 2014.

 

La nicotine chez les adolescents et les jeunes adultes

La nicotine présente des risques sérieux pour les personnes de moins de 25 ans. Pour de nombreux jeunes, l’exposition à la nicotine se fait sous la forme d’e-cigarettes.

Eliquide-DIY.fr déconseille l’utilisation d’e-cigarettes et d’e-liquides chez les mineurs.

Les risques sont en grande partie dus aux effets de la nicotine sur le développement du cerveau. Le cerveau humain ne finit pas de se développer avant l’âge de 25 ans environ. La nicotine peut interférer avec certaines parties de ce développement et provoquer des lésions cérébrales permanentes.

La nicotine peut perturber la partie du cerveau qui contrôle l’attention, l’apprentissage, les humeurs et le contrôle des impulsions. Les personnes de moins de 25 ans sont également plus susceptibles de devenir dépendantes de la nicotine tant que leur cerveau ne s’est pas complètement développé. De nombreux adolescents peuvent ne pas savoir qu’ils ingèrent de la nicotine lorsqu’ils utilisent des e-cigarettes.

Lire aussi notre article sur comment arrêter de fumer en préparation d’une opération chirurgicale

 

Durée du sevrage tabagique : combien de temps faut-il pour arrêter ?

Une fois que vous avez arrêté de fumer, il faut environ 72 heures à la nicotine pour quitter votre organisme et les symptômes de sevrage que vous ressentez se manifestent environ 2 à 3 jours après l’arrêt. Ces symptômes durent généralement de 1 à 3 mois après l’arrêt du tabac, bien que des symptômes tels que la baisse d’énergie et l’irritabilité puissent prendre plus de temps à disparaître que les autres.

Tout programme de sevrage tabagique efficace doit tenir compte de cette longue période d’adaptation, c’est-à-dire le temps nécessaire pour que vos récepteurs de nicotine reviennent à la normale. Pour cette raison, vous constaterez que certains médecins recommandent de sevrer lentement de la nicotine, avec des moyens comme les substituts nicotiniques, plutôt que d’arrêter d’un coup.

En résumé, la plupart des personnes qui cherchent à arrêter de fumer commenceront à se sentir mieux au bout d’une semaine environ, et tous les symptômes auront disparu dans les trois mois. En ce qui concerne les symptômes de sevrage de la nicotine, cette moyenne s’applique à tous les types de fumeurs, qu’ils soient lourds ou légers, de sorte que vous ne devez jamais tomber dans le piège de penser qu’il est trop tard pour envisager d’arrêter de fumer. Le délai moyen pour surmonter la dépendance à la nicotine est d’environ 3 mois.

 

Comment apporter du soutien à un de vos proches qui tente un sevrage tabagique?

Stress et arret du tabacFumer des cigarettes n’est pas une mauvaise habitude. C’est une dépendance sérieuse et compliquée. Cela fait de l’abandon du tabac l’un des plus grands défis que de nombreux fumeurs auront à relever.

Décider d’arrêter ne signifie pas que la volonté de fumer disparaît immédiatement. Il faut du temps pour que les envies de fumer s’estompent, et il faut parfois plus d’un essai pour réussir à arrêter.

La plupart des personnes qui cessent de fumer ne le font pas d’elles-mêmes. Elles reçoivent beaucoup d’aide et de soutien de la part de leurs amis, de leur famille et de leurs proches.

Lire aussi notre article sur le cancer du poumon : il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer

 

Les raisons pour lesquelles il est si difficile d’abandonner la cigarette

Votre sentiment par rapport au tabagisme peut avoir un effet sur une personne qui essaie d’arrêter de fumer. Il est utile de prendre conscience de votre façon d’approcher le tabagisme, posez-vous les questions suivantes :

  1. Cela vous dérange-t-il que votre partenaire fume en votre présence ?
  2. Vous disputez-vous au sujet du tabagisme ?
  3. Évitez-vous de parler du sujet du tabac?
  4. Est-ce qu’un problème de santé a changé votre façon d’aborder le tabagisme ?

Comprendre le style de relation que vous avez avec le tabac peut vous aider à comprendre ce que vous devez changer tous les deux pour mieux faire face au tabagisme et à l’abandon du tabac.

Par exemple, vous pourriez avoir besoin de :

  1. Reconnaître les petites réussites de votre partenaire ou du membre de votre famille lorsqu’il arrête de fumer.
  2. Éviter de le critiquer s’il fait un faux pas et prend une cigarette.
  3. Si vous fumez aussi, décider qu’il est temps pour vous aussi d’arrêter de fumer.

Il peut être difficile d’amener quelqu’un à parler de l’abandon du tabac. Pour entamer une conversation, cherchez une ouverture. Répondez positivement lorsque quelqu’un vous dit :

  • « Je pense à arrêter de fumer. Â»
  • « Mon médecin m’a dit que je devrais arrêter de fumer. Â»
  • « Je suis enceinte. Je devrais probablement arrêter de fumer. Â»
  • « Ma femme est enceinte. Je devrais probablement arrêter de fumer pour elle. Â»
  • « Mes enfants me posent des questions sur mes cigarettes. Je devrais probablement arrêter de fumer pour eux. Â»

Faites-leur savoir que vous pensez que c’est une formidable opportunité qu’ils envisagent d’arrêter de fumer et que vous êtes prêt à les aider. Si vous êtes un ancien fumeur, vous pouvez vous appuyer sur votre propre expérience d’abandon du tabac. Faites-lui savoir à quel point vous vous sentez mieux maintenant que vous n’êtes plus fumeur. Vous pourriez lui répondre :

  • « Je suis si fière de toi d’avoir essayé d’arrêter de fumer. Je t’apporterai tout mon soutien pour y arriver Â»
  • « Arrêter de fumer sera difficile, mais je sais que tu peux le faire. As-tu fixé une date d’arrêt ? Â»
  • « Tu n’es pas seul(e), même si ça devient difficile, je serai là pour toi. Â»
  • « Arrêter de fumer est la meilleure chose que j’ai faite Â»

Lire aussi La vape est plus efficace pour arrêter de fumer que les gommes ou les patchs

 

Trouver le bon moment propice à démarrer un sevrage tabagique

Si votre proche n’amène pas lui-même le sujet du sevrage tabagique sur la table, prenez l’initiative. Vous pourriez utiliser l’une des approches suivantes :

  • « J’ai entendu aux nouvelles que les taxes sur les cigarettes pourraient bientôt augmenter. Cela semble coûteux. Qu’en pensez-vous ? Â»
  • « J’ai vu une publicité hier soir qui montrait un ex-fumeur qui a perdu des dents à cause d’une maladie des gencives causée par le tabagisme. Je ne savais pas que cela pouvait arriver. Le saviez-vous ? Â»

 

Démarrer un sevrage tabagique : évitez d’utiliser un ton moralisateur

Les leçons, les reproches n’aideront pas votre ami ou le membre de votre famille à arrêter de fumer. Cela pourrait simplement vous mettre en mauvaise posture, et il pourrait fuir le sujet. Voici des choses à éviter lorsque vous essayez d’aider quelqu’un à arrêter de fumer :

Soutenez votre ami ou le membre de votre famille en l’aidant à planifier des activités sans tabac. Si vous fumez encore, évitez de fumer en leur présence, surtout si vous appelez une activité “sans fumée”.

Voici quelques activités que vous pourriez suggérer :

  • Allez au cinéma (et laissez-le choisir le spectacle).
  • Faites une promenade.
  • Organisez une soirée de jeux avec un groupe d’amis.
  • Emmenez-le/la manger dans son restaurant préféré.
  • Inscrivez-vous à un cours de photographie, de peinture ou de cuisine.
  • Allez à un concert.
  • Aller à un match de basket, de baseball ou de football où il est interdit de fumer.

Les déclencheurs et les envies de fumer sont le lot quotidien des personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Aidez votre ami ou le membre de votre famille à planifier en pensant à des moyens de gérer ces envies jusqu’à ce qu’elles disparaissent.

Nous espérons que cet article vous a aidé à répondre à la question de savoir ce qu’il faut faire pour arrêter de fumer et combien de temps est nécessaire pour un sevrage tabagique efficace.

N’hésitez pas aussi à consulter nos autres articles sur le tabagisme sur ce blog.

Commencer dès aujourd’hui votre sevrage tabagique avec nos E-liquides au dosage de nicotine maîtrisé:

Affichage de 1–12 sur 56 résultats

Votre Panier