Sous-total: 0,00


Votre panier est vide.

Sélection de la page
Tout savoir sur les sels de nicotine & les e-liquides

Tout savoir sur les sels de nicotine & les e-liquides

Il peut être difficile pour les fumeurs de trouver entière satisfaction avec la nicotine d’une cigarette électronique. Pour beaucoup, la nicotine dans les e-cigarettes ne permet pas d’apprécier les mêmes sensations qu’avec une cigarette combustible. C’est pour atténuer la dépendance des personnes qui veulent se défaire de la cigarette traditionnelle que les sels de nicotine ont été conçus. On fait le point dans cet article sur cette forme de nicotine plus efficace qui fait beaucoup parler d’elle.

Les sels de nicotine : définition et principe

La nicotine traditionnelle utilisée pour les e-liquides classiques et les sels de nicotine présentent de nombreuses différences, notamment dans leur processus respectif d’obtention. La nicotine traditionnelle est plus pure. Elle est obtenue par différents traitements d’abord pour l’extraire des plants de tabac et ensuite pour la purifier. Ces opérations lui dotent d’un pH basique, d’où son autre appellation de nicotine-base. C’est cette forme de nicotine qui est également utilisée dans les substituts nicotiniques. Les sels de nicotine pour leur part ont une forme plus proche de la nicotine qui se trouve dans la fumée de cigarette combustible. Pour les obtenir, de l’acide benzoïque est rajouté à la nicotine-base. L’acide benzoïque (les férus de science pourront trouver ici plus d’information sur cet acide) permet de stabiliser les sels de nicotine et rend son pH plus acide, entre 5 et 6.

 

Les limites de la nicotine classique et les avantages des sels de nicotine

L’effet de la nicotine-base est très atténué. La nicotine purifiée contenue dans la vapeur du e-liquide met 10 minutes à arriver au cerveau contre 10 secondes pour celle contenue dans la fumée de cigarette. Le vapoteur aura alors tendance à augmenter considérablement le nombre de tirages pour combler son manque et/ou d’élever le taux de nicotine de son e-liquide. La nicotine-base à forte dose provoque un hit trop intense et les inhalations plus nombreuses irritent plus la gorge et peuvent même provoquer des quintes de taux.

C’est pour remédier à ces limites que les sels de nicotine entrent en jeu. Avec une forme plus proche de la nicotine présente à l’état naturel dans le tabac, ils sont plus rapidement assimilés par l’organisme, en seulement 15 à 20 secondes. Leur pH plus acide est aussi beaucoup plus doux pour la gorge, même avec des sels de nicotine au dosage très élevé. Dans ces e-liquides, le taux de nicotine varie généralement entre 10 et 20 mg/ml et permet ainsi de combler rapidement le besoin.

 

Les e-liquides aux sels de nicotine, pour quels vapoteurs ?

Ces e-liquides sont avant tout destinés aux primo-vapoteurs en sevrage tabagique. Leur dosage élevé en nicotine et le hit peu intense facilitent la transition. En optant pour des recettes home-made, le primo-vapoteur peut également réduire au fur et à mesure le dosage en sel de nicotine lorsque vous faites votre propre mélange en  DIY et ainsi mettre un terme à la dépendance à la nicotine. Ce type d’e-liquide s’adresse également aux gros vapoteurs. La forte concentration en nicotine comble rapidement le manque. Dans les deux cas, ces jus aux sels de nicotine leur permettent de retrouver les mêmes sensations qu’avec une cigarette combustible. Les vapoteurs qui souhaitent réduire le nombre de tirages, mais qui veulent tout de même satisfaire leur besoin en nicotine peuvent opter pour ces recettes. Les adeptes de la vape nicotinée, mais qui veulent apprécier un passage en gorge plus doux se tournent également vers ce type d’E-liquide.

Quel matériel utiliser pour vapoter un e-liquide renforcé aux sels de nicotine ?

Ces e-liquides se vapent de préférence avec un appareil doté d’une résistance élevée et donc avec une puissance faible. Un matériel trop puissant dédié à une vape sub-ohm risque de rendre l’inhalation trop violente. L’absorption de nicotine trop importante qui en découle ne présente pas de réel danger, au pire elle provoque des vomissements, ce qui est tout même très désagréable. Dans tous les cas, le mieux est alors d’opter pour un matériel avec une résistance supérieure à 1 ohm dédiée à une inhalation indirecte.

Fair son eliquide soi meme

 

 

Fait on des économies en vapotant des e-liquides aux sels de nicotine?

L’ajout de l’acide organique dans la fabrication des sels de nicotine a un coût. Généralement, les eliquides avec cette forme de nicotine sont un peu plus chers, environ deux fois plus qu’une recette avec de la nicotine traditionnelle. Heureusement, la forte concentration en nicotine de ces e-liquides et l’assimilation plus rapide permettent d’espacer les tirages. Ainsi, le vapoteur réduira ses séances de vape et pourra tout de même réaliser des économies.

Les sels de nicotine: santé et addiction

Les sels de nicotine ne constituent pas de danger pour la santé, comme la nicotine classique. L’ingrédient permettant de les concevoir, l’acide benzoïque, n’a pas été prouvé comme nocif pour la santé même si des études d’envergure manquent encore sur le sujet.

Mais qu’en est-il alors de l’addiction que peut engendrer l’absorption d’une dose élevée de nicotine ? Avec ces e-liquides fortement dosés, le hit est très doux, les vapoteurs peuvent alors absorber trop de nicotine sans s’en rendre compte. Cette situation peut augmenter leur potentiel addictif. Mais dans la plupart des cas, le vapoteur contrôle bien sa dose de nicotine et s’arrête de lui-même quand ses besoins sont comblés.

 

Votre Panier